Comprendre

Le Décollement de rétine

Le Décollement de rétine, c'est quoi ?

Le décollement de rétine est une maladie oculaire qui se produit lorsque la rétine neurosensorielle (feuillet interne de la rétine) se détache de l’épithélium pigmentaire (feuillet externe).

Lorsque ce détachement se produit, du liquide s’accumule dans l’espace formé entre ces deux structures et la rétine ainsi séparée ne peut plus fonctionner ni s’alimenter correctement.

S’il n’est pas traité, le détachement de rétine finit par provoquer la perte fonctionnelle totale de l’œil (cécité).

Si vous avez souffert par le passé d’un décollement de rétine ou si vous avez des antécédents familiaux, il est possible que la maladie réapparaisse. C’est pourquoi il convient de passer régulièrement des examens chez l’ophtalmologue.

Les causes du
Décollement de rétine

Le décollement de rétine est généralement la conséquence d’une ou plusieurs ruptures, suite à une traction du corps vitré qui remplit le globe oculaire au-dessus d’une zone fragile de la rétine.

Elle peut également avoir d’autres causes :

  • Tumeurs
  • Inflammations graves
  • Trou maculaire myopique chez les patients souffrant de myopie forte
  • Complications de chirurgies oculaires antérieures
  • Traumatismes oculaires
  • Rétinopathie diabétique

Symptômes, Traitements & Préventions

Symptômes

Étant donné que, très souvent, il n’y a pas au début de perte de vision, il faut prendre en compte d’autres symptômes prémonitoires, par exemple :

  • Vision de mouches volantes (points noirs qui se déplacent lorsque nous bougeons l’œil), provoquées par les modifications du vitré.
  • Vision de flashs lumineux. C’est le symptôme le plus important, qui reflète l’existence de tractions sur la rétine. Il apparaît généralement lorsque la rupture s’est déjà produite.
  • Vision d’un voile noir qui tombe sur une partie du champ visuel. Il se produit lorsqu’il y a déjà décollement de rétine, la consultation chez l’ophtalmologue est donc urgente.
  • Distorsion des images suivie d’une diminution importante de l’acuité visuelle. Ce symptôme apparaît si la zone centrale de la rétine est endommagée (la macula).

Traitements

Il existe différentes techniques chirurgicales suivant le degré de décollement et la phase où elle se trouve :

Photocoagulation au laser

Une série de brûlures contrôlées est réalisée au laser tout autour de la zone décollée. Ces brûlures finissent par cicatriser et soudent ainsi la rupture rétinienne, évitant que le corps vitré s’infiltre entre les deux feuillets.

Cryothérapie

Le tissu situé autour de la rupture rétinienne est congelé, ce qui provoque une cicatrisation servant de protection par un mécanisme similaire à celui de la photocoagulation au laser.

Rétinopexie pneumatique

Une bulle de gaz est injectée à l’intérieur de l’œil afin de créer une pression par tamponnement au-dessus de la rupture rétinienne, permettant ainsi la réabsorption du liquide. Elle doit être associée à une cryothérapie ou un laser pour souder la rupture, car l’effet du gaz disparaît au bout de quelques jours.

Vitrectomie

Elle consiste à extraire le corps vitré de l’intérieur de l’œil. Puis une pression est appliquée sur la rétine avec des liquides lourds et des lasers depuis l’intérieur de l’œil.

Chirurgie sclérale

Une bande de silicone solide est posée sur le feuillet le plus externe de la paroi de l’œil (sclérotique) pour maintenir une pression externe sur le globe oculaire et faciliter la soudure de la rupture.

Prévention

Il est recommandé d’effectuer un examen ophtalmologique annuel avec dilatation pupillaire pour contrôler la périphérie rétinienne. Un traitement préventif au laser est conseillé sur les lésions susceptibles d’occasionner un décollement. L’apparition soudaine de mouches volantes ou une augmentation brusque de celles déjà présentes, ainsi que l’apparition de flashs lumineux ou de tout autre symptôme décrit précédemment exige de consulter un ophtalmologue de façon urgente. Un diagnostic précoce et le traitement adéquat sont essentiels pour une bonne évolution du processus. Les possibilités d’amélioration sont plus grandes si la macula n’est pas affectée.